EN
FR

Assistez aux conférences du salon, inscription gratuite

Conférences du mardi 10 mars

Quel bilan dressent les récentes enquêtes commanditées par la Commission Européenne sur le tourisme accessible et le premier sommet mondial "Destinations pour tous" (Montréal, 2014)? Quels enseignements en tirer et comment mettre en place une stratégie gagnante en tourisme accessible ? La table-ronde présentera des réalisations locales, régionales et nationales. La discussion portera sur les défis que relèvent les acteurs du tourisme accessible et aux solutions qu'ils y portent.

L’accessibilité pour tous, en prenant pour cadre les espaces de jeux extérieurs. Expériences concrètes. Témoignages d’industriels et d’experts mobilisés et convaincus des apports de l'accessibilité pour tous, comme levier d'innovation et de différenciation au bénéfice des personnes déficientes et des usagers. Comment mieux comprendre les besoins et les attentes des enfants en situation de handicap ? Par quelle méthode ? Quelles recommandations pour quelles solutions ? Comment concilier les situations de handicap dans la conception de produits ? Quels bénéfices concrets en matière de conception de produits ? Opportunités d’innovation ?

Une réflexion sur le logement social, avec un regard différent : Comment la Conception Universelle , peut favoriser la mise en œuvre de logements adaptés, en phase avec la demande des citoyens. Quelle intégration dans le contexte urbain, quel rôle pour la prise en compte de la performance, et de la personnalisation de chaque logement.

De l’intérêt de la mise en accessibilité des commerces. Pertinence des solutions et complémentarité de l’aménagement des commerces et de la sensibilisation des personnels aux besoins des publics en situation de handicap.

Lumière et numérique, vecteurs de l'intelligence des villes. - La relation avec les citoyens responsables - La Ville numérique demain - Débat " Le citoyen acquiert une nouvelle liberté grâce au numérique. Le numérique est le vecteur d’une mutation durable et constante de la société, qui place le citoyen au cœur de son évolution.

Depuis 2000 L'Europe reconnaît l'accessibilité numérique comme une obligation citoyenne. Elle a engagé dans son plan eEurope 2005 la prise en compte de l'e-inclusion dans toutes les lignes d'action et proposait d'introduire des exigences en matière d'accessibilité, au sens large, dans les marchés publics. En tenant compte de l'accélération des avancées technologiques, du déploiement des objets connectés, du numérique urbain, et du ""big data"", l'accessibilité au numérique devient un préalable incontournable. Il concerne aussi les publics dit « fragiles » personnes en grandes difficultés économiques et sanitaires, jeunes en décrochage scolaire, adultes illettrés,..."

Qu’est-ce que la signalétique multisensorielle ? Qu’apporte-t-elle concrètement aux usagers ? Comment l’intégrer au sein d’un projet architectural neuf ou existant ?

Balisage sonore, plans tactiles, applications Smartphone, géolocalisation indoor sont autant de solutions qui viennent aujourd’hui enrichir la signalétique traditionnelle pour le bien-être de tous. Au travers de témoignages, résultats d’études, présentation de nouvelles solutions technologiques et exemples de réalisations, les intervenants expliqueront comment définir et mettre en œuvre une charte multisensorielle dans le but d’optimiser le service rendu aux usagers.

La dondation Design for All de Barcelone remet chaque année des trophées internationaux, destinés à récompenser les initiatives les plus remarquables en termes de conception universelle, de qualité d'usage et d'accessibilité

Qu'appelons-nous au juste "accessibilité culturelle"? Elle concerne l'accès aux médias, aux œuvres, au patrimoine, ainsi qu'à toutes les pratiques artistiques et culturelles. Quelles sont les avancées en vingt ans ? Les expériences et démarches locales qui visent à inscrire l'accessibilité culturelle dans la durée sont le thème principal de cette première table-ronde sur l'accès à la culture.


Conférences du mercredi 11 mars

Pour mieux comprendre les enjeux de la dépendance et de la perte d'autonomie.

Pour le grand public les TIC ont favorisé l'émergence de nouvelles formes de mobilités complémentaires de l'offre de transport (autopartage, co-voiturage, cycles en libre service...) . Les PMR non pas bénéficié de ces évolutions des services, dont l’adaptation n’a pas été envisagée hormis quelques timides expérimentations. Le développement de tels services, semble pouvoir être une réponse possible aux limites des transports à la demande ou à des besoins de mobilité de proximité. La mise en place d’une politique territoriale de mobilité adaptée est à penser et expérimenter dans ce domaine.

Bilan des 10 ans de la loi de 2005. Le doublement du chômage des personnes handicapées fera l’objet d’une réflexion sur les pistes d’amélioration. Ces pistes s’appuieront sur les résultats d’une étude prospective “Entreprise et handicap prospective 2020” menée durant 12 mois par un groupe de prospectivistes et un éventail des principaux acteurs de l’emploi des personnes handicapées, qui a mobilisé plus de 100 contributeurs. Il s’agira dans cette table ronde, d’exploiter l’un des scénarios qui met l’accent sur l’accessibilité des lieux de travail comme facteur essentiel d’accès à l’emploi pour les personnes handicapées.

La démarche mondiale « villes amies des ainés » créée au milieu des années 2000 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se développe en France, avec plus d’une quarantaine de villes engagées. Dans ce contexte, la future loi d’adaptation de la société au vieillissement qui devrait être examinée en avril au Sénat, incite les collectivités à s’engager dans une approche transversale d’accompagnement du vieillissement des populations (social, santé, habitat, urbanisme, transports…). A cet effet, elle encourage explicitement le développement de la démarche Villes Amies des Ainés, qui compte actuellement plus de 1000 villes à travers le monde.

Comment incarner l'identité de l'institution sur son territoire ? Comment la déployer sur différents sites : contemporains ou historiques ? Comment transmettre l'information et bien faire comprendre l'organisation des lieux ? Comment concevoir une même signalétique pour tous et attentive à chacun ? Les enjeux du Design for All sont consensuels sur les questions d'orientation, de mobilité, de compréhension et de communication. Le projet de signalétique pour tous devient alors un vecteur privilégié de confort d'usage et participe pleinement aux stratégies de développement des institutions.

Convention des Nations Unies et application de l’article 9 sur l’Accessibilité, quel champ couvre t-il, quelles incidences sur notre législation et sur nos politiques nationales ou locales. Quelles sont les obligations de l’Union Européenne et des états membres, face au Comité des droits à Genève ? Présentation des projets de directives et de règlements en cours, tels que l’Acte Européen d’accessibilité et la directive d’accessibilité des sites web publics.

Le sol, cet espace qui nous supporte et nous permet de nous déplacer, premier lieu de l’espace public que nous avons tous en commun. Comment le percevons-nous au travers de nos besoins quotidiens ? Quelle vocation lui donnons-nous ? Quelles solutions d’aménagement sont mises en place afin de permettre à tous de circuler en toute autonomie ? Notre droit et notre volonté à maîtriser le sol, face à des contraintes naturelles et urbaines.

La promulgation des ADAP a généré un fort ralentissement de l'économie naissante de l'accessibilité. Mais, mesure t-on bien les conséquences positives et négative de cette ordonance et des mesure de simplification des normes du cadre bâti. Ouvrir son regard sans préjugé sur cette nouvelle législation, afin d'en mesurer les conséquences humaines et économique tels sont les enjeux de cette Table ronde